Choisis un thème!

La météo retarde le Solar Impulse

8 juin 2015 - Marie-Claude Ouellet

boulo unicycle

 

Photo : Solar Impulse

 

Pendant plus d’un mois, le Solar Impulse 2 est demeuré en Chine en raison de mauvaises conditions météo. Pour voler, l’avion solaire a besoin de conditions particulières : des vents favorables, pas de turbulences et pas trop de nuages. Le 30 mai, il a finalement pu prendre son envol. Le pilote André Borschberg prévoyait voler jusqu’à Hawaï : environ 130 heures, sans escale. Un record pour un avion solaire !

En danger !

SolarImpûlseReparation599Mais il n’a volé que 40 heures… Une épaisse couverture nuageuse a forcé le pilote à se poser à Nagoya (au Japon). S’il avait attendu plus longtemps, il aurait dû abandonner son avion et se jeter dans le Pacifique, car il aurait été trop loin de la terre ferme. Le Solar Impulse transporte toujours un parachute et un canot de sauvetage gonflable en cas d’urgence. La pluie, le vent et la chaleur ayant un peu abîmé l’avion, on s’affaire maintenant à le réparer.

Prochain départ 

Le pilote André Borschberg vérifie les prévisions météorologiques.

Le pilote espère reprendre son voyage dès que la météo sera clémente. Le prochain vol durera 5 jours et 5 nuits. Le pilote restera assis sur son siège (avec toilette intégrée) et il sera exposé au froid et à la chaleur extrêmes. Il dormira par tranches de 20 minutes. Durant ses siestes, il sera assisté par un appareil appelé pilote automatique.

 

Le Solar Impulse 2 réussira-t-il son tour du monde ?

Le temps commence à presser… L’avion doit survoler l’Amérique et l’Atlantique avant la saison des ouragans qui devrait débuter en août.

À suivre !