Choisis un thème!

Sur les traces de l’écureuil roux

22 août 2013 - Marie-Claude Ouellet

boulo flic
Photo : Philippe Henry/philippe-henri.com

L’écureuil roux est-il affecté par les changements climatiques ? Pour le savoir, des biologistes font des recherches sur cet animal au Yukon.

Le Yukon est une région froide du Canada. Mais à cause du réchauffement climatique, les hivers y sont plus doux et plus courts qu’avant. Conséquence : les bébés naissent plus tôt au printemps. Ça leur laisse ensuite plus de temps pour grandir et devenir forts. Un écureuil plus fort réussit mieux à défendre son territoire et à se faire des réserves de nourriture pour l’hiver.

Comment étudie-t-on les écureuils ?

Pour faire leurs recherches, les scientifiques doivent d’abord trouver des bébés écureuils dans les nids. Pour cela, ils capturent des femelles gestantes (enceintes) en les attirant dans des cages avec du beurre d’arachide.

Ils posent ensuite un collier émetteur à chaque animal. Puis ils le relâchent. Grâce au signal sonore émis par le collier, les scientifiques pourront localiser la femelle et son nid.

Viens lire la suite dans ton magazine à la page 9.

L’écureuil roux

Comment le reconnaître : sa fourrure est rousse et il a le ventre blanc.
Il est plus petit que l’écureuil gris, mais plus gros qu’un suisse.

Sa nourriture : surtout des graines de cônes (cocottes) de conifères.

Son milieu de vie : forêts de conifères, de feuillus et forêts mixtes partout en Amérique du Nord.

Longévité : 5 ans

Sa taille : jusqu’à 35 cm, du museau au bout de la queue.