Choisis un thème!

Science folle pour planète chaude

20 août 2015 - Marie-Hélène Croisetière

boulo karate

Le réchauffement climatique est enclenché. Pour le ralentir, il faut réduire nos émissions de gaz à effet de serre, ou GES. Comme ce n’est pas facile, plusieurs scientifiques cherchent des solutions complémentaires. Ces solutions sont souvent surprenantes, parfois séduisantes, mais fréquemment risquées!

En voici cinq :

parasol

La Terre sous un parasol

Un parasol spatial empêcherait une partie des rayons du Soleil d’atteindre la Terre et de la réchauffer.

C’est quoi? Le Soleil est trop fort, Madame la Terre ? Demandez aux humains de vous construire un parasol ! Ils vous donneront le choix du modèle. Préférez-vous :

parasoldetail

Peu importe votre choix, Madame la Terre, ne vous attendez pas à des résultats rapides. Nous aurons besoin de plusieurs décennies pour construire l’un de ces parasols. Et les risques ne sont pas nuls. La construction spatiale pourrait modifier le climat, l’écologie ou l’écoulement de l’eau de certaines régions terrestres.

 


toussevolcan500

Volcan climatiseur

En créant un nuage de poussières autour de la Terre, on bloquerait une partie du rayonnement solaire qui réchauffe la Terre.

C’est quoi ? Le parasol ne vous plaît pas, Madame la Terre ? Les humains ont une autre idée : un volcan artificiel.

Lorsque vos volcans entrent en éruption, ils projettent de fines particules dans l’air. Ces particules forment un nuage de poussière autour de vous, qui empêche une partie des rayons solaires de vous atteindre.

Des scientifiques proposent de s’en inspirer. Ils suggèrent qu’on envoie dans l’atmosphère des particules similaires à celles des volcans. Logées suffisamment haut, ces particules ne causeraient pas de problèmes de santé aux humains, disent-ils.

Si vous choisissez cette solution, Madame la Terre, ce sera rapide et efficace ! Mais c’est risqué : cela pourrait modifier le cycle de l’eau et l’écologie de certaines de vos régions, et même dégrader certaines couches de votre atmosphère.

volcan400

 


roches500

Des gaz transformés en roches

En mettant du CO2 en contact avec certains minéraux, on le transforme en une roche facile à entreposer.

C’est quoi ? Vous êtes parsemée de roches, Madame la Terre. Quelques-unes en plus, cela vous dérangerait-il ? Cela arrangerait bien les humains, car certains gaz polluants peuvent se transformer en roches.

Par exemple, lorsque le CO2 reste longtemps en contact avec certaines roches, il devient lui-même une roche. Le seul problème, c’est que cette transformation prend des milliers d’années !

Des scientifiques tentent d’accélérer le processus. S’ils réussissent, nous pourrions transformer le surplus de CO2 en roche. Les scientifiques se demandent toutefois si l’entreposage souterrain ne risque pas de modifier l’acidité de vos sols et ainsi nuire à certains de vos végétaux.

Cette solution sera bientôt testée en Islande. Pendant neuf mois, les scientifiques espèrent transformer 1 600 tonnes de CO2 en roche. À suivre…

 


 

terreblanche500

Du blanc partout !

Le blanc est la couleur qui reflète le plus les rayons du Soleil. En peignant les rues et les toits des édifices en blanc ou en « blanchissant » les nuages, on aiderait la Terre à ne pas trop absorber l’énergie du Soleil.

C’est quoi ? Lorsqu’on vous regarde de haut, Madame la Terre, on voit surtout du bleu et du vert. Que diriez-vous d’un peu de maquillage blanc ? Cela vous aiderait à avoir moins chaud, car le blanc est la couleur qui absorbe le moins les rayons du Soleil.

La solution la plus profitable serait de rendre vos nuages plus blancs. Pour cela, on leur injecterait des produits chimiques ou de l’eau salée. On pourrait aussi peindre les toits des édifices et les routes en blanc, mais l’effet serait moins marqué.

Peindre les villes en blanc, cela ne comporte pas vraiment de risques pour votre environnement. Mais le blanchiment de vos nuages est moins sûr. En diminuant le rayonnement solaire, les nuages ultra-blancs risquent de modifier localement certains courants marins ou la météo, et même de polluer l’environnement avec les produits utilisés pour leur « blanchiment ».

 


arbresartificiels600

Des arbres artificiels

Comme des arbres, ces grandes tours filtreraient l’air et élimineraient une partie de son CO2.serait moins marqué.

C’est quoi ? Vos arbres filtrent l’air, Madame la Terre, mais ils ne suffisent pas à le nettoyer du surplus de CO2 produit par les activités humaines. Des scientifiques tentent donc de concevoir un arbre artificiel qui débarrasserait l’air ambiant de son trop-plein de CO2.

Des prototypes d’arbres existent, mais on ne connaît pas bien leur efficacité ni leur coût. Il faut se demander aussi ce que l’on fera du CO2 recueilli par ces arbres artificiels. Les risques dépendront du mode d’entreposage choisi. Si l’on choisit de l’entreposer sous forme de gaz, il y a des risques de fuite.

 


 

loveterre600

En conclusion…

Comme tu peux le voir, ces solutions sont incertaines et aucune n’est prête à être appliquée. La Terre continuera donc d’avoir chaud
pendant que les scientifiques testeront leurs hypothèses.

Les tests seront difficiles à réaliser… surtout quand la solution proposée implique une construction dans l’espace ! Heureusement, les scientifiques utilisent des modèles informatiques qui les aident à prévoir l’effet des solutions imaginées. Mais ces tests ne sont pas fiables à 100 %.

Voilà pourquoi il faut réduire nos émissions de GES. Sans réduction, on s’expose à tenter des solutions risquées. Cette réduction est l’affaire de tous les gouvernements, et de chaque Terrien !