Choisis un thème!

Des robots sous l’eau

23 juin 2016 - Annie Labrecque

boulo mooeuh

Des robots à l’allure de poissons, de nénuphars et de moules viennent à la rescousse des eaux polluées de Venise, une ville d’Italie. Leur spécialité? Surveiller et recueillir des données sur l’eau : qualité, luminosité, température, clarté, etc. Ces données sont ensuite envoyées pour être analysées par des scientifiques.

C’est une équipe de scientifiques européens qui a développé ces trois types de robots. En tout, il y aura 120 robots d’ici septembre dans les eaux de Venise. Ils sont autonomes, se déplacent de la même façon que les animaux marins et réagissent à leur environnement. Par exemple, le robot poisson peut contourner un obstacle ou s’adapter au courant de l’eau.

robotmarin

Voici les trois types de robots :
– aFish : Ce poisson robot est déjà dans les eaux de Venise depuis avril. Il mesure 50 cm et possède des hélices au lieu de nageoires pour se déplacer.
– aMussel : Il ressemble à une moule! Ce petit robot ira se cacher dans le fond de l’eau en s’enfouissant dans le sable ou en s’accrochant aux rochers
– aPad : C’est un robot nénuphar. Il mesure 1,5 mètre et il est composé d’un panneau solaire pour produire de l’électricité. Cinq robots aPad seront disposés à la surface de l’eau dès septembre.

Les différents robots interagissent entre eux. Par exemple, les robots poissons feront le relais entre les robots nénuphars et les robots moules pour fournir à ces derniers l’électricité dont ils ont besoin. Pas mal malins, ces robots!