Choisis un thème!
Espace publicitaire

Des animaux espions en mission !

20 décembre 2021 - Marie-Claude Ouellet

boulo fakir
Illustration : Dominique Pelletier

Ces animaux agents secrets bien spéciaux rendent de grands services aux scientifiques et aux policiers, entre autres !

Un suricate robot

Pour filmer des animaux sans les effrayer, il faut passer inaperçu. Des cinéastes de la série Spy in the Wild ont eu l’idée d’utiliser des robots animaux très réalistes, comme ce suricate. Les caméras sont dans ses yeux. Sur le terrain, le robot se comporte comme un vrai suricate. Il tourne la tête, se dresse sur ses pattes et dégage même une odeur de suricate !

Curieux de nature, les véritables suricates examinent le nouveau venu. Ça donne des images rigolotes !

Les cinéastes ont créé des animaux robots. Chaque robot a nécessité des mois de travail pour que leurs mouvements ressemblent à ceux des vrais animaux.

Un tamia agent secret

Ce tamia rayé est l’un des « agents secrets » de la biologiste québécoise Charline Couchoux. Elle a équipé quelques tamias, dont celui-ci, d’un collier renfermant un microphone miniature. Ce type de micro est aussi utilisé par les vrais espions !

Ainsi, elle a pu enregistrer les différents cris d’alarme de ce petit rongeur pour les étudier. On a ainsi découvert que le tamia pousse un cri particulier pour les prédateurs terrestres, un autre pour les oiseaux et encore un autre quand il est poursuivi.

L’albatros radar

L’albatros est l’espion parfait pour repérer les bateaux qui pêchent en zone interdite. Cet oiseau marin est capable de parcourir de longues distances loin des côtes. Il suit les bateaux, car il tente de saisir des poissons dans les filets des pêcheurs.

Des scientifiques ont posé sur le dos de quelques albatros un appareil capable de localiser les bateaux et de détecter leur radar. Quand l’albatros survole un bateau, des informations sur sa position sont transmises aux autorités. Ça permet de mettre la main au collet des braconniers.

Huîtres antivol

L’une des façons de cultiver les huîtres, c’est de les placer dans un grand sac plongé dans la mer. Malheureusement, les producteurs se les font souvent voler.

Pour protéger leurs précieux mollusques, certains producteurs ont recours à un système antivol original : une huître espionne. Cette huître électronique est glissée parmi les vraies. Si un voleur prend le sac, la fausse huître envoie une alerte sur le téléphone du producteur. On capture ainsi le voleur… la main dans le sac !

Pigeons médaillés

Autrefois, les militaires envoyaient des messages attachés aux pattes des pigeons voyageurs. Ils pouvaient ainsi demander de l’aide ou transmettre des informations sur l’ennemi. Certains, comme Cher Ami et Le Vaillant, ont même reçu une médaille de bravoure après la Première Guerre Mondiale.

Comment un pigeon fait-il pour retrouver son chemin à des centaines de kilomètres ? Les chercheurs pensent que c’est grâce à une combinaison de plusieurs informations captées par le pigeon. Par exemple, des repères visuels comme les montagnes, et la position des étoiles. Et aussi les odeurs et le champ magnétique de la Terre.

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis:

2 réponses à “Des animaux espions en mission !”

  1. Shany Lou dit:

    J’aime ça. Mais vous pouvez me dire comment on envoie nos dessins ? Parce que là, je suis vraiment coincé. Aidez-moi, S.V.P.😔