Choisis un thème!

Pattes épatantes

24 janvier 2022 - Marie-Claude Ouellet

boulo karate

Palmées, griffues, à ventouses… les pattes diffèrent selon le mode de vie des animaux !

iStock

Des doigts adhésifs

Le gecko peut marcher au plafond sans tomber, comme une mouche ! Ses doigts sont couverts de minuscules poils. Et chaque poil est lui aussi couvert de poils encore plus petits.

Quand le gecko touche une surface, tous les petits poils créent une force d’attraction entre eux et la surface. Ça permet au gecko d’adhérer à la surface. Renversant !

La rainette est capable d’escalader les arbres, les murs et même les vitres ! Quel est le secret de cette petite grenouille ? Ses doigts et ses orteils sont munis de petites ventouses. La rainette appuie sur ses pattes, et les ventouses se collent à l’objet.

Comme des rames

Les oiseaux aquatiques, tels que le canard, le goéland et le pélican, ont des pattes palmées. Entre leurs doigts, il y a une peau élastique. Leurs pattes poussent l’eau comme les pagaies d’un canot. Ça leur permet de se propulser plus rapidement.

Certains animaux, comme la grenouille et la loutre, ont aussi des pattes palmées. Le castor, lui, a des palmes seulement sur les pattes arrière. Ses pattes avant sont courtes et munies de longues griffes. Elles lui sont utiles pour creuser le sol et construire des barrages.

Des griffes utiles

Les félins, comme les chats et les lions, utilisent leurs griffes pour chasser, se défendre et grimper aux arbres. La plupart ont des griffes rétractiles. Ça veut dire qu’ils peuvent les rentrer et les sortir en actionnant certains muscles de leurs doigts.

Les félins rentrent leurs griffes quand ils n’en ont pas besoin. Ça garde leurs griffes bien aiguisées.

Illustration : Dominique Pelletier

Les lémurs prennent grand soin de leur fourrure soyeuse. Ils possèdent un ongle spécial qu’ils utilisent en guise de peigne. C’est la griffe de toilette, un ongle long, épais et aplati.

Grâce à lui, les lémurs peuvent aussi se gratter aux endroits impossibles à atteindre avec leurs dents.

iStock

Un fin doigté

Le raton laveur est un expert pour ouvrir une glacière ou une poubelle munie d’un loquet. Ses pattes avant sont très agiles. Elles sont aussi très sensibles, surtout quand elles sont mouillées. Juste au toucher, le raton laveur sait s’il s’agit de nourriture. Pratique lorsqu’il pêche les écrevisses et les coquillages !

Les primates, comme les humains et les singes, ont des mains très adroites pour saisir et manipuler les objets. Cette habileté est grandement liée à la position du pouce : il peut s’opposer aux quatre autres doigts, pour former une pince. Comme quand tu prends un verre.

Certains singes, tels le chimpanzé et le gorille, ont aussi un doigt opposable sur les pieds : le gros orteil. C’est super utile pour s’accrocher aux branches.

Illustration : Dominique Pelletier

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis: