Choisis un thème!

Paresseux chanceux!

22 avril 2021 - Marie-Claude Ouellet

boulo fakir

Depuis 16 ans, Monique Pool recueille et soigne les paresseux dans son refuge au Suriname, un petit pays d’Amérique du Sud.

Les menaces sont nombreuses pour les paresseux. La coupe des forêts les laisse sans abri. La proximité des humains les expose aux attaques des chiens et aux collisions avec des voitures. Au refuge de Monique, on secourt environ 150 paresseux chaque année.

Monique souligne que ce sont des animaux intelligents, endurants et capables de beaucoup d’adaptation. Une fois guéris, ils retournent aisément dans la nature.

Voici d’ailleurs un paresseux en train de nager, pour rejoindre une femelle :

50 paresseux dans la maison!

Au départ, Monique gardait les paresseux chez elle. Il y en avait dans le salon, derrière son frigo, sur les étagères de la bibliothèque… Elle en a déjà eu 50 dans sa maison! Depuis 2018, les paresseux vivent plutôt dans un refuge adapté pour eux dans la forêt tropicale.

On les appelle paresseux, car ils dorment beaucoup et bougent lentement.

Pour plus d’informations sur ce refuge, visite son site web : greenfundsuriname.org

Pour en savoir plus, lis l’article dans ton magazine, aux pages 36 et 37.

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis: